Ici, c’est fini!

mai 11, 2013

Voilà un bout de temps que je suis arrivée à la conclusion qu’un blog, c’était une seconde maison. Et quand vous en vous sentez plus très bien dans votre maison, il est temps d’en changer!

Je vous invite à me rejoindre dans mon nouveau chez moi:

http://sewinggum.com/

 

Publicités

10 jours sans poster la moindre chose..! Honte à moi, qui m’était promis de mettre à jour ce blog régulièrement…

_G101335

Si j’avais eu un chat, j’aurai posté une photo de lui pour vous attendrir.. mais c’est sympa aussi les fleurs, non?

Pourtant, cette dizaine de jours n’a pas été de tout repos, j’ai donc vu naitre sous mes mains:

– une robe dos nu en viscose que je mettrai uniquement s’il fait 30°C sous les tropiques.

– une veste de printemps qui ne me va pas du tout et qui a atterri sur les épaules d’une amie ( sur laquelle ladite veste va comme un gant)

– mon premier gilet en jersey (ou comment avoir envie d’une surjetteuse en 2 minutes).

– une autre veste de printemps (oui, quand je veux quelque chose..) dont le résultat me plait beaucoup, mais qui m’a valu de perdre quelques poignées de cheveux (le reste étant devenu blanc). Je vais essayer de noter toutes les erreurs du patron lors de mon article, mais sachez d’ores et déjà que c’est de loin le pire coup de gueule que j’ai poussé sur un patron de marque indé.

– une jupe toute simple dans ce même tissu

– un short, toujours avec ce même tissu. Et hop, 3m de tissu en moins dans le panier! –  C’était sans compter des soldes privées sur les coupons d’une créatrice.. et bim! 5 m de plus dans la panière:

61526_10151656674699673_116272135_n

comment aurais je pu résister? 2m de coton corail et 3m de viscose imprimée absolument superbe… le tout pour 33€. Certes c’est un peu plus cher que les coupons lambda, mais la qualité est juste exquise.

– en construction: une blouse en soie, mais là, patience, je fais le patron moi même…

Vu comme cela, on dirait que je passe mon temps à coudre… pourtant, non. Certes j’ai beaucoup de temps libre (entre deux séances de rééduc), mais les événements se sont enchainés et mes journées bien remplies.

Tout d’abord, mon cher petit PC a rendu l’âme lundi dernier. Notre histoire n’aura pas survécu au cap des 7 ans. Ne pouvant difficilement faire sans, je me suis donc lancée dans du shopping infernal, pour être complètement en phase avec ce nouvel outil. Mais on s’aime déjà beaucoup, lui et moi. C’est déjà ça.

Et puis, l’activité la plus chronophage en ce moment (et parce que je ne veux pas trop en parler ici), voilà mes lectures du moment:

529598_10151639419384673_1493295731_n

Certes, la gouje, la  plaque de lino et le zip n’ont rien à voir avec ça, mais ça résume bien mes journées.

Côté tricot, c’est le no-man’s land en ce moment. J’avais attaqué un gilet pour le printemps.. mais j’ai du mal à le finir… (comme d habitude me direz vous…). Le point me lasse, et depuis mon opération, je tricote beaucoup moins régulièrement. Du coup, les points sont un peu difformes, je ne sais pas si je pourrais rattraper ça au blocage. Bref, je suis dans une période sans. En même temps, j’en ai beaucoup fait cet hiver, alors que je n avais pas beaucoup cousu.. on va dire que je suis cyclique!

Voili voilou… je vais essayer de prendre quelques photos cette semaine, pour vous montrer tout ça.

 

Simone

avril 8, 2013

RRRaaahhh Simone! Une bien longue histoire entre nous!

J’avais attaqué ce patron (Simone, de Victory Patterns ), l’été dernier. Et puis, la grisaille, la lassitude de devoir finir des vêtements d’été alors que l’automne resssemblait déjà à l’hiver, une mauvaise passe en couture qui me faisait rater tout ce que j’entreprenais… Bref, Simone sommeillait dans le tas des « à finir » depuis. Il ne me manquait plus que le zip invisible sur le côté et les biais d’encolure et d’emmanchures et l’ourlet. Que dalle donc.

Ces derniers temps, j’ai décidé de mettre un coup de pied dans la fourmilière * et d’en finir avec Simone (ce n’est qu’une façon de parler, hein?!).

Et c’est fou ce que ça fait du bien de voir le tas du panier « à finir » passer au dressing!

*: pour toutes celles qui tentent de remédier à la procrastination, je n’ai aucun mérite: à chaque projet achevé je rajoute et achète 2/3 patrons de plus à ma to-do list et le tas de coupons grandit lui aussi.

sim6

Ma « summer mood » de l’an dernier était au rose. Etrange envie, puisque cela doit être la couleur la moins représentée dans ma garde robe.

Sans doute des bribes de mon adolescence que j’ai passé,en grande partie, en survêtements, en baggy et pulls XXL. – Notez à ce propos l’absurdité de la chose, puisque qu’avec 5 kg en moins, des abdos dessinés et des jambes fuselées , je pouvais à peu près tout me permettre côté vestimentaire.

Bref, j’ai trouvé l’association des deux tissus chez AnnaKa Bazaar: Une cotonnade légère et fleurie, et un tissu uni rose très très fin mais néanmoins très agréable à porter.

J’ai doublé et entoilé le plastron sur le devant, tandis qu’au dos (faute de tissu!) je l’ai laissé en « une couche ». Résultat: l’empiècement dos est ultra transparent (voir photo suivante), et le plastron super raide. :/

sim1

Parenthèse pour celles qui s’attarderaient sur cette photo:

1/ Le noir, ça pardonne pas! Un SG couleur chair sans bretelles: essayé, pas possible, la bande est trop large et dépasse. Conclusion: Je vais devoir faire du shopping! (c’est une bonne excuse, nan?)

2/ non, il n’ya pas de problème de symétrie sur le dos nageur. Je me tiens excessivement mal du côté de mon bras malade (deux indices se trouvent sur la photo pour vous montrer lequel!). Je n’ai pas eu envie de compenser sur la coupe mon manque de « droiture »: en effet, je vais démarrer 50 séances de rééduc chez le kiné dès aujourd’hui. Et.. en rééduc I trust!

3/ le pli bizarre au milieu? là, pas d’explications..

Maintenant, passons au plastron:

sim5

Attaché à l’encolure (voir première photo), pas attaché (voir ces deux photos ci dessus et dessous), il rebique. Je n’arrive pas à trouver de solution idéale. J’ai commencé par croire que j’avais un problème de poitrine, de constitution impliquant l’ablation des côtes flottantes et un implant mammaire.

Jusqu’à ce que Tasticottine (allez donc faire un tour sur son blog, elle fait de très jolies choses!)  me fasse une analyse très juste de la situation: sur le mannequin aussi ça « bombe ».

Sauvée de la chirurgie! mais pas de mon problème de « bombage »…

sim2

La solution? je la cherche encore. Entoiler avec du plus fin? pas entoiler? Faire un plastron plus court?

Je pourrais aussi me tenir comme ceci dès que je porte ce top:

sim4

ça peut faire diversion. Mais il faut bien avouer que c’est pas vraiment pratique et que cela exige une parfaite manucure…

Mis à part ce problème de plastron, j’ai beaucoup aimé réaliser ce patron. Bien expliqué, bien illustré. Comme à chaque fois avec Victory Patterns. Une mine d’or quand on apprend à coudre parce que les étapes critiques sont bien détaillées, et les repères tombent exactement là où ils devraient. Cela dit, il est noté de niveau « intermediate » mais j’opterais plus pour un niveau avancé: passepoil+plastron en pointe + fronces= gros risque de catastrophe.

Malgré tout, je ne sais toujours pas si je vais beaucoup porter Simone: il y a déjà ce problème de lingerie à résoudre, mais aussi celui des températures: qui dit cotonnade légère dit températures avoisinant les 30°C. La solution serait de repartir vivre dans ma ville idéale*, loin de Paris et de sa grisaille.

*:

« Dis-moi, mon âme, pauvre âme refroidie, que penserais-tu d’habiter Lisbonne? Il doit y faire chaud et tu t’y ragaillardirais comme un lézard. Cette ville est au bord de l’eau; on dit qu’elle est bâtie en marbre, et que le peuple y a une telle haine du  végétal, qu’il arrache tous les arbres. Voilà un paysage selon ton goût; un paysage fait avec la lumière et le minéral, et le liquide pour les réfléchir. »
Charles Baudelaire, N’importe où hors de ce monde

play-list couture

avril 6, 2013

Alors que ma voisine s’essaye au piano et au chant depuis plus d’un an sans grands résultats, je couvre ses essais par de la musique. Aujourd’hui, alors qu’elle s’essaye à « une chanson douce » (un mois depuis ses premières tentatives, elle maîtrise enfin les 8 premières notes!), j’ai décidé d’abandonner quelques minutes ma cousette pour vous faire partager ce que j’écoute.

Ma play list habituelle est plutôt rock, mais lorsque je couds, j’ai besoin de musique plus… calme dirons nous. Voilà quelques extraits qui j’espère vous plairont!

Nina Simone, Mr Bojangles

Caetano Veloso, Leãozinho

Paolo Conte, Sotto le stelle del jazz

Bobby Womack, Please forgive my heart

Alt-J, Matilda

PJ Harvey, The Last Living Rose

The XX, Crystalised

Coco Rosie, Lemonade

Moriarty, I will do

Ida Maria, Leave me, Let me go

Skunk Anansie, Hedonism

Asaf Avidan, Love it or leave it

CéU, Contravento

Deolinda, um contra o outro

Et vous? vous écoutez quoi quand vous cousez?

Ce sur quoi, je vous laisse: les robes d’été n’attendent pas! 😉528259_10151628709859673_2017674978_n

 

rue de Provence

avril 5, 2013

Je vous parlais dans un précédent post de deux pelotes et quelque de Holstgarn restantes suite à mon gilet Lamiacée.

Je ne voulais pas qu’elles restent encore en plan pendant des mois, alors je me suis attelée à leur trouver une fonction illico presto.

Depuis quelque temps, je revais de me faire un châle, et j’avais acheté le modèle Rue de Quince&Co l’été dernier. (et vu les températures, il a été utilisé dès la fin du blocage!)

rue3

le « monstre » étalé sur un lit une place: il fait env. 170 x 75 cm..pas mal!

Je l’ai tricoté aux aiguilles 4 (les 3.75 étant bloquées sur un gilet boulet…).

Je n’ai pas compris comment on devait faire pour les répétitions, j’ai donc fait à ma sauce et ça n’a pas l’air trop éloigné du modèle! J’ai bien dû faire quelques bourdes dans la réalisation, mais comme dirait ma coloc: « tu les vois toi?!? » (et, oui, moi je les vois…)

rue2

Je n’ai pas pu finir les rangs de bordures, il est donc raccourci d’une dizaine de rangs..et faute de laine (!) j’ai dû rabattre les mailles de manière classique, et non pas souple.. dommage, ça tire un peu et le blocage  a été sportif.

rue1

datura: la plantation

avril 4, 2013

plantation, pas plantage pour le coup.

J’ai craqué sur le patron vendredi dernier. Dimanche matin, deux daturas étaient étendues sur le séchoir.

Deux versions complétement différentes pour deux filles complètements différentes: ma cousine et moi, on est nés le même jour, à un an de différence. Mais cette année de différence marque un large fossé entre nous: elle est brune, a les cheveux frisés et la peau mate, adore danser la salsa, faire du fitness et doit faire un 36 tout mouillé. (Tout comme moi donc ! )

L’avantage du patron de Deer&Doe, c’est qu il s’adapte à plein de style. Parfait donc pour faire deux versions!

La première version est très féminine: col Claudine, petits papillons, passepoils rose.. j’ai poussé le vice jusqu’à faire un ourlet retourné avec du biais de satin noir.

datu1

 

datu4

je suis tellement fière de mon ourlet que je tiens à en poster une photo. Le vice des finitions nickelles m’aurait il attrapé?

datu2

j’avoue, je n’ai pas fait les boutonnières au dos.. la flemme, oui, la flemme!

datu3

mais j’ai cousu la parmenture sur l’envers à la main!

Voilà donc, la première version. Qui ne m’est pas destinée. Même si, à force de la voir, je trouve qu’elle irait bien dans ma garde robe.. si je pouvais y rentrer dedans!

Pour la seconde version, la mienne donc, changement d’ambiance. J’ai gardé les mêmes finitions, mais le style est résolument ancré dans la fin des années 80/début 90.

La faute à qui? au tissu: 1m05 de cotonnade issue du grenier de mes parents. J’adore tellement ce coupon que j’ai vraiment eu peur de le couper.

dat6Le plus dur a été de trouver les boutons ad hoc. Heureusement, j’avais dans mon stock ces petits boutons verts..sauvée!

Comme une évidence, le tissu « triangle » appellait les découpes!

dat3

1m05 de coupon sur 1m10 de laize, c’est peu. Et les défauts du tissu ne m’ont pas aidéedat5: certains triangles étaient mal imprimés, comme éffacé.J’ai jonglé pour caser mes pièces, et la partie « abimée » a servi pour faire le biais de l’encolure. Et j’ai doublé avec du coton blanc.

dat2

 

dat4

 

dat1

Son seul petit défaut: la transparence de la partie non doublée. On voit mon tatouage par transparence et je n’aime pas ça. Non pas que j’ai honte de lui, non, mais s’il est sur une partie cachée, c’est que je ne tiens pas à l’exiber. Surtout dans mon cercle pro. Ma Datura égayera donc mes sorties de cet été! 😛

Et vous? vous avez aussi planté des daturas pour cet été?

 

 

Robe Linn

mars 31, 2013

petit point après petit point…

Depuis mon opération, je m’occupe au ralenti. Doucement, donc, mais puisque mes journées sont longues, ça a au moins le mérite de m’occuper! Et, bizarement, même au ralenti je finis beaucoup de choses!

Comme j’avais le temps, j’ai donc attaqué par le tas de couture en attente depuis des lustres. (vous savez, le tas du « y’a plus qu’un bouton à coudre », « un ourlet à faire »..)

C’était le cas de cette robe, dont j’avais terminé la version 1.0 en août dernier! mais voilà, voulant faire ma fière en la faisant approuver par l’autorité maternelle, j’ai cassé le zip invisible en l’enlevant…

lynn1

La robe étant doublée, inutile de vous dire que la perspective de passer 1 après midi dessus m’a royalement gonflé, d’autant plus que fin août, les chances de mettre cette robe s’amenuisent comme peau de chagrin sous les laitudes parisiennes! Procrastination, quand tu nous tiens…

Mais voilà, l’éternelle optimiste qui sommeillle en moi s’est dit que les rares rayons de soleil de cette semaine allaient se transformer, un jour en vrai printemps. Alors , je m’y suis mise.. Doublure, enlevage de zip, re-couture de zip, re-doublure…

lynn2

Côté patron, il est issu du mag Burda d’aout 2012. j’ai complètement modifié la partie haute : suppression des pinces, dessin d’une ceinture passepoilée  (avec du passepoil argenté, c’est encore mieux !!), petit plis sur le milieu devant.

ça ne se voit pas beaucoup (note pour d’éventuels patrons à venir…!): la ceinture est légèrement en pointe sur le devant. Il va falloir que j’accentue la prochaine fois. lynn3

J’ai entièrement doublé la robe avec du coton blanc et assez épais: le tissu Linn  du dessus (trouvé chez AnnaKaBazaar) est relativement transparent: cette doublure lui apporte un peu de tenue et opacité.

lynn4

Par contre, si j’aime beaucoup l’effet « bouffant » de la jupe (re-merci la doublure épaisse!), cette même doublure n’est pas très agréable à porter sur le buste. J’ai l’impression d’être dans les vieux draps épais de mamie Germaine. :/

Malgré ce petit soucis, j’adore porter cette robe. Elle a un petit côté rétro mais pas trop, et le passepoil argenté rajoute beaucoup à la robe.

Allez, on croise les doigts pour que le printemps reviennent vite vite, car je sais pas vous, mais moi, je préfère coudre des vêtements pour les beaux jours.