rue de Provence

avril 5, 2013

Je vous parlais dans un précédent post de deux pelotes et quelque de Holstgarn restantes suite à mon gilet Lamiacée.

Je ne voulais pas qu’elles restent encore en plan pendant des mois, alors je me suis attelée à leur trouver une fonction illico presto.

Depuis quelque temps, je revais de me faire un châle, et j’avais acheté le modèle Rue de Quince&Co l’été dernier. (et vu les températures, il a été utilisé dès la fin du blocage!)

rue3

le « monstre » étalé sur un lit une place: il fait env. 170 x 75 cm..pas mal!

Je l’ai tricoté aux aiguilles 4 (les 3.75 étant bloquées sur un gilet boulet…).

Je n’ai pas compris comment on devait faire pour les répétitions, j’ai donc fait à ma sauce et ça n’a pas l’air trop éloigné du modèle! J’ai bien dû faire quelques bourdes dans la réalisation, mais comme dirait ma coloc: « tu les vois toi?!? » (et, oui, moi je les vois…)

rue2

Je n’ai pas pu finir les rangs de bordures, il est donc raccourci d’une dizaine de rangs..et faute de laine (!) j’ai dû rabattre les mailles de manière classique, et non pas souple.. dommage, ça tire un peu et le blocage  a été sportif.

rue1

cocon de lamiacée

mars 28, 2013

sans attendre une minute de plus, je vous présente mon gilet réalisé dans le cadre du concours organisé par Thread&Needles, dont le thème était « Cocooning ».

lav8

A cette occasion, je m’étais fixée plusieurs objectifs, en plus de celui de finir à temps:

– Tricoter un vêtement plutôt qu’un accessoire: j’ai terminé en janvier dernier mon plaid Umaro… dommage! (d’autant plus que je préfère les lots pour la catégorie accessoires!! :P) et je n’avais pas envie de présenter un châle/chaussettes/mitaines… Côté vêtement: mon choix s’est automatiquement tourné vers un gilet…j’y peux rien si je n’aime pas les pulls!

lav1

tiens, en parlant d’Umaro…

– Tricoter impérativement avec de la laine de mon stock: objectif réalisé, j’ai utilisé de l’ Holstgarn Samarkand coloris Gentian violet qui dormaient patiemment en attendant de jours meilleurs. En effet, je m’étais plantée de coloris lors d’une précédente commande, et cette couleur « lavande chinée » collait parfaitement au thème. (du moins je trouve ^^). A la fin, sur 6 pelotes du stock, j’en avais utilisé un peu moins de  4. Mais j’ai très vite trouvé de quoi finir les 2 et quelques restantes (rdv ici d’ici quelques jours!)

La laine (75% pure laine vierge et 25% soie) est un chouilla rèche quand on la tricote. J’ai vraiment eu peur de ne jamais mettre le gilet à même la peau. Mais déjà au premier lavage, elle s’est adoucie. C’est devenu au fil des semaines un vrai doudou. OUF!

lav4

autre petit détail que j’adore: les boutons nacrés!

– Tricoter un gilet fin. Pas forcément en dentelle, mais quelque chose près du corps: en effet, lors que je reste à la maison (ce qui est beaucoup trop mon cas en ce moment, suite à l’opération), je déteste les gros gilets:ça gène quand on tricote, ça gène quand on couds, ça plonge dans la nourriture quand on cuisine..bref: je n’aime pas ça. Pour moi, l’idéal jusque là, c’était les cardigans Petit Bateau!

lav5

Le modèle vient de Bergère de France (modèle n°23 cat Printemps Eté de cette année). Je n’ai pas fait de grandes modifs si ce n’est que j’ai tricoté devants et dos ensemble pour avoir une continuité sur le motifs sur les côtés (il est droit, donc pas de soucis d’augmentations /diminutions  dans la dentelle!). J’ai trouvé qu il se faisait super rapidemment, malgré les aiguilles 2.5 et 3 et les côtes 1/1…

lav7

– Tricoter un gilet que je puisse aussi porter avec un jean, un t-shirt, histoire d’aller chercher le courrier/ aller à la pharmacie/chez l’infirmier sans avoir à changer de tenue. bref, un gilet à tout faire, même à descendre les poubelles!

lav6

– et enfin… finir de tricoter avant mon opération car je ne savais pas trop comment serait l’après: sur ce coup là, j’ai assuré, puisque j’ai du finir de coudre les boutons aux alentours du 10 mars .. depuis, il est testé et approuvé.

Alors, le verdict?

J’adore mon nouveau gilet cocooning! D’ailleurs, à l’heure où je tape ces mots, il est sur mes épaules!

Et vous? vous avez participé? quelles sont vos réalisations? (j’ai déjà vu de très très jolies choses)

 

gilet Cabourg

mars 24, 2013

C’est un fait, je déteste le crochet. je sais pas pourquoi, mais ça m’amuse pas du tout et je me perds à chaque fois dans les explications. Du coup, je ne regarde quasiment jamais les modèles au crochet (souvent vieillots, il faut bien l’avouer). Mais ça, c’était avant. Avant que je fasse un craquage complet sur ce modèle.

Retour en mai 2012. Je suis chez mes parents pour le week end. Je feuillète avec ma mère des magazines de tricot. Et là, je tombe sur lui.

Je suis littéralement en extase. J’en fait part à ma mère, qui me répond alors « fais-le ».

Moi? crocheter? Naaaannn. Niet. Que dalle. Jamais! Un point écrevisse sur une encolure à la limite, mais un gilet entier, c’est se foutre de la gueule du monde! Par contre,il y a  deux crocheteuses dans la famille: ma mère et ma grand mère. Ma grand mère ayant été opérée il y a peu à l’épaule, je ne vois qu’une solution…

S’en suit une longue discussion. A base de « s’il te plait », « s’il te plait » et de: « s’il te plait, tu me fais jamais rien »*:

sans-titre* ce qui est complètement vrai, puisque depuis mes 17 ans et un manteau couleur aubergine, je n’ai pas eu de tricots autres que fait par moi! Dix années plus tard, j’estimais être dans mon bon droit 😀

Mon caprice passé, ma mère s’est donc attelé au gilet. Ce n’était pas une sinécure d’après elle. Mais en à l’automne, voilà qui est arrivé par la poste:

cabourg3

cabourg4

cabourg1

Et je dois dire que je suis:

1/ super fière de ma super maman

2/ super fière d’avoir ENFIN le petit gilet d’été passe partout

cabourg2

Reste maintenant à espérer le retour des beaux jours…

fée karabosse

mars 20, 2013

Parmi mes résolutions pour 2013, je m’étais promise de puiser dans mon stock de laine en priorité. Il devenait urgent de prendre des mesures draconiennes: toutes mes caisses « Tricot » étaient pleines à craquer, et ce, inversement proportionnellement à la situation de mon compte bancaire. (N’y voyez surtout pas de liens de cause à effet! 😉 )

Et dans mon stock de laine, végétaient depuis cinq ans 10 pelotes couleur Aubergine de chez Phildar … Cinq ans, deux pays, trois villes et quatre déménagements plus tard, j’ai enfin trouvé LE modèle qui conviendrait pour ces 10 pelotes! kara2

C’est en cherchant ce que je pourrais faire pour le concours de tricot « Cooconing » organisé par Thread and Needles que j’ai trouvé ce modèle, de chez Quince and Co. L’échantillon correspondait, mais le mètrage était juste:je me suis quand même lancée.

kara6

J’ai choisi ce modèle car il correspondait au besoin du moment: l’opération du bras droit en vue + températures hivernales = besoin de manches larges pour faire passer les gros pansements et 50% de laine.

kara5

Aiguilles 4 à la main, le tricot avance vite: en 5 jours à peine, voilà mon gilet en train de se faire bloquer! (si le modèle vous tente, je recommande vivement un blocage sévère: le point a tendance à prendre beaucoup de relief.).

kara3

Retardateur: 12 sec. Non, pas le temps de s’étirer…!

kara7

Les couleurs des autres photos sont un peu sombres, mais la couleur exacte ressemble plus à ça.

Je n’ai pas fait de modifications majeures, si ce n’est de diminuer le nombre de rangs de côtes à l’encolure et aux poignets, car le fil commençait à manquer… Une fois cousu, il ne me restait plus que ça de laine…

kara1

Au final, je ne présenterai pas ce gilet pour le concours, entre temps j’en ai fini un autre, violet aussi… mais je n’en dévoilerai pas plus pour le moment!

do you Starsky?

mars 13, 2013

ou comment mesurer le potentiel 70’s d’un tricot

aa2

tricoté entre le 23/10/2012 et le 3/11/2012…

J’avais craqué sur ce modèle, le Corn Flower cardigan, issu du magazine Interweave Knits Fall 2012. Je trouvai le jacquard tout mignon, et puisque je n’avais jamais vraiment fait de vêtement en jacquard, ce serait l’occasion.

_aa3

Je n’avais pas non plus compris, une fois la laine achetée (..) qu il se tricotait en rond puis qu il fallait le découper. ça, non, ça jamais je ne l avais fait.

aa4

Eh bien, après avoir redéfait pas mal de rangs une fois le corps fini (toujours vérifier que l’on suit le diagramme PENDANT que l’on tricote, pas après…), après avoir étudié les différentes méthode de steeking sur le net, après opté pour la méthode au crochet, après avoir tremblé au moment de découper…. je vous présente: Starsky, mon gilet à fort potentiel 70’s!

DSCN1019le corps, une fois fini..

DSCN1020deux rangs au crochet, puis découper au milieu…

DSCN1026

Ce tricot a été l’occasion de tester de nouvelles techniques au tricot, fort intéressant donc.

Côté laine, j’ai opté pour une laine un peu plus grosse que préconisée: la Cascade Yarn 220 et 220 Heather. Je voulais un gilet épais pour affronter l’hiver, bien m’en a pris, vu l’hiver que nous avons… Il arrête le froid comme jamais, et, comme il est épais, le vent passe son chemin.

Par contre, vous l’aurez noté sur les premières photos, cette laine marque malheureusement bien les plis…  😦

Cependant, les manches sont – à mon avis – beaucoup trop larges. J’ai vérifié maintes fois en le tricotant que j’étais en train de faire la bonne taille, mais oui, tout était correct. Je n’ai pas voulu changer quoi de ce soit..et peut être j’aurai dû.

Autre point, je trouve le col pas assez large. Il rebiquait tellement les premiers temps . Je n’avais plus de laine pour le faire plus large, alors j’ai carrément fini par coudre le col.

AA

Qu’importe, je l’aime bien mon premier jacquard!

Cela faisait longtemps que je n’avais pas posté sur mon blog. Bien que pendant ce temps, quelques projets ont vu le jour, mes problèmes de santé ont eux aussi bien occupé mes journées.

Demain, je vais avoir droit à deux opérations au bras droit, ce qui va indaignablement m’éloigner encore plus de mes aiguilles à tricoter et de ma MAC. Aujourd’hui, j’ai profité  de la lumière exceptionelle (merci la neige!) dans mon appartement pour les prendre en photos: malgré mon bras , je pourrai quand même vous montrer plein de choses!

 

Oh Oh Oh Umaro!

janvier 30, 2013

A l’heure où une douzaine de filles ne jurent plus que par les beaux yeux d’Adriano (oui, oui, je fais bien référence au Bachelor!), pour ma part, je ne jure plus que par Umaro.

Umaro, c’est le plaid de Brooklyn Tweed sur lequel j’avais flashé au mois de décembre et qui me trottait dans la tête depuis.

_G101048

Fini dimanche, veille de déclaration de grippe (d’où mes goûts télévisuels douteux, sans doute), il m’accompagne depuis et s’est rendu indispensable dans mes longues siestes sur le sofa.

_G101054

Tricoter le modèle n’a pas été difficile, à vrai dire, c’est une alternance de point de riz/jeté/diminutions/torsade.  Le motif est répété tous les 28 rangs, mais on ne s’ennuit pas. Le seul bémol c’est la taille et le poids du tricot… Inutile d’emporter celui ci dans le metro…

Je réfléchis déjà à m’en faire un couleur crème en coton, avec des aiguilles + fines et beaucoup plus grand pour en faire un couvre lit pour l’été.

_G101060

Pour la laine, grande première pour moi. En effet, trouver une laine adéquate à un prix raisonnable m’a valu quelques heures de recherche. Après avoir fait le tour des magasins sur la toile ou sur Paris, c’est un peu par surprise que je l’ai finalement trouvée..chez M*n*pr*x pendant les soldes. (qualité Husky- coloris bleu foncé -la couleur de la 3eme photo est la plus proche de la réalité) 50% Mérinos, 50% acrylique …à 50%. Soit 1.5€ les 50 grammes. Et non, je n’ai pas utilisé 50 pelotes mais 25 tout de même…!

A tricoter, la laine est agréable. En 25 pelotes je n’ai trouvé que 2 noeuds (je ne citerai personne mais certaines marques abusent à ce niveau là). Elle est aussi assez douillette et on ne sens pas la présence d’acrylique dedans. Je suppose que le plaid est chaud, mais vu ma température corporelle du moment -qui est difficilement descendue en dessous de 38°C en 3 jours –  je ne pense pas être très bon juge sur ce coup là!

Seul bémol à apporter, ce serait le métrage (47 m/pelotes). Mais dans cette grosseur là de laine, je vois difficilement des pelotes dépasser les 50m.

Par contre, grosse inconnue pour le lavage, car il est indiqué que la laine se lave à la main.. mais avec plus d’1 m² de tricot à laver, je doute trouver le courage et la bassine adaptée! Je vais quand même tenter de le laver en machine, même si le séchage et bloquage s’annoncent difficiles.

Sur ce, je retourne à mon paracétamol…

 

mon précieux

janvier 13, 2013

S’il n’était pas mon gilet préféré, ce serait…mon gilet préféré!

irlandais dvt2

J’ai débuté son tricot mi-août, en vacances, quand les températures dépassaient allègrement les 30°C.. mais j’étais sûre qu’il allait devenir le must de ma garde robe d’automne/hiver.

Et sur ce coup là, j’avais vu juste. Le gilet est juste parfait. Avec un robe, avec un jean. Les jours de grand froid avec un sous pull dessous; le jour de redoux avec une blouse. C’est simple, je l’adore. Il y a des années que je révais de me faire un irlandais écru… en souvenir de ceux que j’avais dans mon enfance. je ne regrette pas d’avoir attendu.

irlandais devant 2

Le modèle vient du catalogue Bergère de France de cette année. J’ai mis +/- 1 mois 1/2 à le tricoter. La seule modif que j’ai faite, c’est de tricoter devants + dos ensemble jusqu’au emmanchures. ça m’a permis de ne pas faire de couture (qui aurait été je pense disgracieuses avec le point d Astrakan..et j’aurais dû dans le même principe tricoter en rond les manches..ça m’apprendra!

irlandais dos ok

Je n’ai pas remarqué de diffculté avec les explications. Il faut juste avoir du temps de cerveau disponible pour ne pas se planter lors des diminutions / augmentations sur le point d’Astrakan.

Le point le plus pénible pour moi fut de tricoter la bande des côtés + encolure: une dizaine de mailles en cotes 1/1 (aig n3.5) sur des centaines de rangs..puis de la coudre soigneusement à la main… Rien que pour la coudre, j’ai passé 1h30! Mais je suis fière de moi, ça rend vraiment bien.

irlandais details

Pour le fil, j’ai utilisé de la Merinos mix de Katia. Certes, pas une pure laine, mais ça m’a évité de casser ma tirelire avec la laine recommandée (Pur mérinos français de BDF). Et comme je le voulais là/maintenant/tout de suite, impossible d’attendre les prochaines promos.

Les boutons en bois viennent de chez Lil Weasel.

irlandais devant 1

Mon seul regret? Même après 1 lavage tous les 10 jours depuis fin septembre, il ne s’est pas multiplié. Dommage. J’en aurais bien vu plusieurs dans mon armoire pour ne porter plus que ça! Je vais donc devoir tricoter son petit frère (le drame!). Mais … de quelle couleur?