mon précieux

janvier 13, 2013

S’il n’était pas mon gilet préféré, ce serait…mon gilet préféré!

irlandais dvt2

J’ai débuté son tricot mi-août, en vacances, quand les températures dépassaient allègrement les 30°C.. mais j’étais sûre qu’il allait devenir le must de ma garde robe d’automne/hiver.

Et sur ce coup là, j’avais vu juste. Le gilet est juste parfait. Avec un robe, avec un jean. Les jours de grand froid avec un sous pull dessous; le jour de redoux avec une blouse. C’est simple, je l’adore. Il y a des années que je révais de me faire un irlandais écru… en souvenir de ceux que j’avais dans mon enfance. je ne regrette pas d’avoir attendu.

irlandais devant 2

Le modèle vient du catalogue Bergère de France de cette année. J’ai mis +/- 1 mois 1/2 à le tricoter. La seule modif que j’ai faite, c’est de tricoter devants + dos ensemble jusqu’au emmanchures. ça m’a permis de ne pas faire de couture (qui aurait été je pense disgracieuses avec le point d Astrakan..et j’aurais dû dans le même principe tricoter en rond les manches..ça m’apprendra!

irlandais dos ok

Je n’ai pas remarqué de diffculté avec les explications. Il faut juste avoir du temps de cerveau disponible pour ne pas se planter lors des diminutions / augmentations sur le point d’Astrakan.

Le point le plus pénible pour moi fut de tricoter la bande des côtés + encolure: une dizaine de mailles en cotes 1/1 (aig n3.5) sur des centaines de rangs..puis de la coudre soigneusement à la main… Rien que pour la coudre, j’ai passé 1h30! Mais je suis fière de moi, ça rend vraiment bien.

irlandais details

Pour le fil, j’ai utilisé de la Merinos mix de Katia. Certes, pas une pure laine, mais ça m’a évité de casser ma tirelire avec la laine recommandée (Pur mérinos français de BDF). Et comme je le voulais là/maintenant/tout de suite, impossible d’attendre les prochaines promos.

Les boutons en bois viennent de chez Lil Weasel.

irlandais devant 1

Mon seul regret? Même après 1 lavage tous les 10 jours depuis fin septembre, il ne s’est pas multiplié. Dommage. J’en aurais bien vu plusieurs dans mon armoire pour ne porter plus que ça! Je vais donc devoir tricoter son petit frère (le drame!). Mais … de quelle couleur?

Publicités

Avant de vous faire mes plates excuses pour ce si long silence bloguesque, je vous souhaite une excellente année 2013!

Tiens, d’ailleurs,  puisque c’est comme ça:

Print

(Ceci est une des cartes de voeux que j ai faite de mes mains – et de ma souris – imprimée et envoyée à ma famille cette année.. )

Ensuite, maintenant que vous êtes certain(e)s de passer une super année (si si, je vous assure!), je vais pouvoir m excuser platement pour ce silence les six derniers mois de 2012…

Après avoir soigné l’été durant mon entorse (rappelez vous, la robe bling bling et les tongs! ), j’a accumulé les points « loose « , d’abord du côté « santé »:

sinusite 1 mois 1/2 durant, éliminée à coups d’antibio en intra-musculaire,  découverte d’une nouvelle maladie: l’ « épaule gelée ». (Joli nom, non? Pour faire simple, j’ai perdu en quasiment  15 jours 70% de la mobilité de mon épaule – droite – et je suis droitière!- avec des douleurs… de ….)

puis, du côté professionnel: 1/4 des employés licenciés en novembre… des entretiens d’embauche qui ne résultent pas…

puis, du côté personnel: amis qui déménagent loin, un voisin qui nous vole du courrier…

Bref, c’est avec grande joie que je quitte 2012 et positive pour 2013: ce ne peut être que mieux!

Toutefois, j’ai quand même eu le temps de faire des choses pendant ces 6 mois, quand mon épaule me le permettait! Alors aujourd’hui, je commence avec le pull K!

Le pitch est simple: une fête d’anniversaire, une amie me parle de son excursions aux Galeries, du pull en poly-je-sais-pas-quoi qui coutait un bras et me le décrit. Tiens, c’est bizarre, ça ressemble à un modèle Phildar de cette année…

(vous savez, le seul mettable du catalogue…)

Le lendemain, échange de liens: pull Galeries VS pull Phildar, recherche de laine et constat: je peux lui faire quasiment le même pull , en laine et soie, pour moins de 40€ . C’est parti on commande!

Attendez… J’ai dit « je peux »? Aïe…

Car en plus d’être le X ème tricot attaqué, d’avoir la pseudo interdiction de tricoter de mon médecin (et puis quoi encore?!?) …la bête se tricote en 2,5 et 3… en jersey envers et cotes 1/1.

_G100991

AHEUM AHEUM.

C’est long. Très long. C’est pénible et ennuyant. Très pénible et très ennuyant.

devant modifCette photo est intitulée: tiens, si je prenais des photos en intérieur un sombre après midi d hiver. désolée.

Toutefois, je le termine en moins d’un mois  – pile-poil la semaine de son anniversaire . OUF.

dos2

Mes seuls réconforts?

La laine (L’Alpaca Silk de Hjerte Garn, coloris rose poudre): Cette laine est ultra douce, ultra chaude, ultra régulière et pas si onéreuse que ça. Il me tarde d’en recommander pour pouvoir encore l’avoir sous les doigts!

dos

ET.. le plus important, le sourire de K, quand elle l’a enfilé (elle est repartie de chez moi le pull sur le dos..), ses mille mercis.

Car même si c’est des tricots boulets sur les aiguilles, un(e) ami(e) qui reconnait le temps et le travail passé…c’est quand même la classe!

drops

juillet 19, 2012

quelques temps que je n’ai pas posté… les derniers jours ont été bien agités.

D’ailleurs, je n’ai pas encore répondu à tous vos commentaires: ils m’ont malgré tout vraiment fait plaisir – des petits rayons de soleil de substitution – en ce mois de juillet bien maussade!

Merci!

Donc oui, un mois de juillet bien agité, entre la reprise du boulot en béquille, et les épopées souterraines qui vont avec (j’ai agressé mon pickpocket à coups de béquille pour qu’il me rende mon téléphone..); entre l’annonce de la vente de la boîte pour laquelle je bosse (un licencenciement économique? un reclassement? dois je partir maitenant ou rester?…) et l’envoi de CV pour de trop rares annonces; entre les gouttes de pluie et mon plaid où finalement, j’avais besoin de me réfugier.

 Bref, le spleen de juillet ne m’ayant pas totalement abattu (voir photo ci -dessus), j’ai quand même réussi à finir …mon gilet irlandais! Tadaaaaaaaam! Alors que je vous disais la dernière que je n’arrivez pas à trouver l’envie de tricoter, elle m’est revenue la semaine dernière. Depuis, je n’arrete plus. J’ai même attaqué un nouveau gilet irlandais… aux aiguilles 3.5 (aheum, aheum).

Bon, revenons à la couture, puisque depuis le début de mon post je vous montre des photos d’une robe dont je n’ai encore pas parlé. Elle est extraite du livre « Petits hauts tout simples », dont j’ai fait l acquisition le mois dernier.

J’étais asssez enthousiaste en l’attaquant. Une robe qui me paraissait simple à coudre, originale.. J’avais acheté depuis quelques temps ce tissu violet (chez AnnaKa Bazaar), et le gris (même boutique)qui est un mélange de lin/coton .

Mais le plaisir fût de courte durée. M’attendant à des explications claires et limpides – qui m’auraient permis de finir cette robette vite fait, j’ai beaucoup butté pour comprendre lesdites « explications ». Une horreur. Pire que du Burda en hongrois, et je pèse   mes mots en disant cela.). (au passage, je n’ai absulument rien contre le hongrois, c’est juste une langue qui me dépasse totalement!).

Je me suis même demandée à un moment si je n’étais pas complètement c**** à ne pas comprendre des explications d’un livre maintes fois cité sur la blogosphère… mais non, j’ai bien tout repris point par point et je buttais toujours. Quant au patronnage… J’ai été assez déçue. Un truc tout bête, mais par exemple sur ce modèle, il manque les repères de fronces sur la partie jupe. Je sais bien que ce n’est pas bien compliqué de les rajouter… mais quand on s’achète un livre de patrons tout faits et soit-disant « tout simples », on s’attend pas à devoir faire la gamme de montage, ni à devoir rajouter des repères sur un patron..

Du coup,j’ai un peu baclé les finitions:le ruban plié en 2 qui me sert de passepoil n’est pas toujours régulier (surtout sur le milieu devant..). Quant au repassage.. ben non, c’est toujours pas mon truc!)

Une autre déception aussi, mais ça j’aurais dû m’en douter un peu ..(toujours se méfier des modèles présentés sur un ceintre!): l’effet je-suis-enceinte-j-ai-des-hanches-larges. Pas besoin de plus d’explications, mes photos parlent d’elles même!

Et pourtant, non, je n’ai rien a annoncer!

Au final, je pense que cette robe finira comme robe de plage/ robe de je traine chez moi/je vais à la boulangerie/c’est pas comme ça que je trouverai le prince charmant.

Dommage, j’aimais vraiment beaucoup les deux tissus.

Et pour finir sur des notes plus positives, trois petites photos prises avec mon téléphone de mon nouveau gilet:

absolutely Anouk

juillet 3, 2012

Absolutely fabulous! voilà l’image que j’avais de moi dans la robe tout au long de la réalisation de cette deuxième version d’Anouk (http://www.victorypatterns.com/products/anouk/). Une certaine crainte du bling bling, tellement loin des vêtements que je porte tous les jours. Pourtant, j’avais envie de la terminer, d’aller jusqu’au bout, afin de l’étrener pour les 60 ans de mariage de mes grands parents…

Et puis, au diable les préjugés, la voici, mon Anouk!(Oui, je me suis volontairement coupée la tête afin de vous éviter cette vue ingrate de mon visage, le soleil en pleine figure…)

Alors par où commencer pour vous la présenter? Peut être par une rapide vue d’ensemble:

Pour cette version, je n’ai pas lésiner sur les moyens: popeline noire peinte à la main, passepoil doré, voile entièrement doublé, ceinture de lien en simili cuir noir et lien doré, coutures rabattues sur le côté et ourlets mouchoirs au bas du voile et de la doublure.

Ok, je le conçois, les tongs,c’est pas classe du tout. Mais une entorse du genou, ça implique pas mal de concession dans le style! D’ailleurs, ça ne se voit pas, mais l’attèle et les béquilles sont toutes prêt de moi, et je me tords de douleur pendant la pose… J’en profite pour remercie Alison pour les photos… et sa patience pendant les prises! N’est pas mannequin qui veut..

Je ne vous le cache pas, ce fût long, étant donné que la voile et la doublure glissaient énormément, j’ai dû systématiquement faufiler au fil très fin (le fil que j’utilise d’habitude marquait trop). J’ai aussi dû demander l’aide maternelle pour ajuster les ourlets. En effet , je n’avais pas de mannequin à l’époque… J’ai donc attendu mes vacances pour demander son aide…

vue du décolleté…  du mannequin!

Côté finitions, outre les couture rabattues, j’ai opté pour coudre la doublure du haut + la doublure du plastron à points cachés. Un travail assez fastidieux, mais le résulat est vraiment sympa.

Pour la peinture, j’ai opté par contre pour la solution de facilité: le modèle faisait correspondre les lignes d’un tissu rayé. J’ai préférré peindre ses lignes une fois les 4 pièces du plastron cousues… et hop! Pas de décalage 🙂

Par contre, le voile & la doublure ne se repassant pas, j’ai toujours un peu peur de repasser la partie en popeline…d’où la présence de nombreux plis! (et voilà que je me remets à rêver d’une centrale vapeur… comme une parfaite ménagère de moins de 50 ans !)

Mon seul gros doute quand je cousais était de fixer la ceinture tréssée en simili cuir: allait-elle tenir? Au final, aucun soucis à déplorer à ce jour, même si j’ai bien cru casser une aiguille en la fixant.

Au final, elle me plaît bien cette version, même si je ne suis toujours pas à l’aise avec ce petit je-ne-sais-quoi de bling bling… Peut être qu’avec une bouteille  ça irait mieux…

Et vous, elle vous plait mon Anouk?

fake Macaron!

juin 30, 2012

tadaaaaaaam!depuis le temps que je vous en parle, la voici, la voilà: ma fake Macaron!

Macaron car j’avais flashé sur le patron du même nom de chez Colette Patterns, mais fierté oblige, je m’étais dit que j’étais capable de faire un patron ressemblant de ladite robe…d’où le fake.

un travail de longue haleine commencé il y a déjà quelques mois et qui sommeillait… la première version n’allait pas du tout. J’ai repris le patronnage en enlevant 10 cm à la taille (qui a dit que j avais pris des cours de patronnage?!). Puis, j’ai changé complètement le bas. La première jupe ressemblait à rien. J’ai donc viré les poches sur le devant (mon tissu bleu, de la popeline) ne s’y pretait pas du tout. J’ai aussi changé les plis devant, en m’inspirant d’une jupe portefeuille d’un Burda. Mon fessier donnant déjà du volume à la robe, j’ai juste mis deux pinces dans le dos, et c’était parti pour 1h30 à découdre la première version!

Le plus fastidieux du travail a été de faire correspondre les pinces du corsage aux plis creux du devant. Je les voulais absolument dans la continuité. Mission accomplie!

Vous verrez que cette photo de moi dedans… c’est dingue, mais depuis que je me suis faite couper les cheveux, j’ai l’impression d’être sortie de prison à chaque cliché.. 😦

…les photos de dos ne comptant pas! (Note pour une prochaine fois: se tenir droite pendant la pose permet d’éviter l’effet « ourlet pas droit »…!)

Pour l’encolure, j’ai juste mis un biais du même tissu japonais, en enversant le motif. Je trouve l’effet assez sympa, même si je trouve que quelque chose cloche, ça baille un peu sur les épaules. Trop grande peut être?

J’ai aussi modifié les manches car je n’aurais pas eu assez de tissu pour faire comme pour la vraie Macaron. Malgré tout, j’ai essayé de faire un détail dont tout le monde se fout royalement et qui – au final – n’appporte rien à la robe: les deux micros plis de chaque côtés de la couture d’épaule. (et en plus, ça ne se voit pas bien en photo!)

Ma seule déception – si on peut l’appeler comme ça, fut lors de la pose de la fermeture invisible sur le côté.  J’avoue, j’ai eu la flemme de la refaire… c’est ainsi que j’ai un décalage de 4 mm (oui oui, j’ai mesuré) sur le côté… et qui évidemment, vue la ceinture contrastée, se voit.

Il ne me reste plus qu’à rester à longueur de journée la main posée sur la hanche… ! Je vais sans doute mesurer mon potentiel pimbêche…

 

Bla bla du vendredi #2

juin 29, 2012

voilà trois semaines d’écoulées avec mes béquilles, maugréant contre la douleur de l’entorse et bénissant le temps qu’elle m’a donné pour lire et pour coudre.

Je n’ai pas encore pris la majorité des fringues en photos.. A vrai dire, j ai fait qu ‘une séance photo avec une amie pour ma robe Anouk et une autre petite robe, mais ellle ne m a toujours pas envoyé les fichiers.. ça me frustre d’autant plus que en ce moment je n’arrive plus à prendre de photos correctes de moi dans les vêtements toute seule, comme si quelqu’un m avait jeté un sort..

alors, voilà, pas repassés, en vrac, mes petits derniers:

– 5 tops: un pour mon amie Clara, qui ne le quitte que pour le laver + un pour moi , que l’on apperçoit en blanc et noir sur la photo + 2 top Sorbetto (le rayé bleu clair sur la photo + un autre qui est déjà dans la pile « vêtements à donner »)+ mon top encolure bateau (pas présent sur la photo car je le porte aujourd’hui!)

– 2 robes: j ai enfin fini ma fake Macaron hier! j’en ai vraiment bavé pour la finir, elle n est pas parfaite, mais je l aime beaucoup! + une robe tirée du livre « petits hauts tout simples »(que l on voit en violet sur la photo, j ai hâte de vous la présenter, les photos sont prises mais il me manque les fichiers -rhaaaaaa!)

-2 pantalons, dont un dont j ai fait le patronnage toute seule comme une grande (en haut à gauche sur la photo) , et l autre (on apperçoit la ceinture ) longueur 7/8 à partir d’un modèle Fait Main.

– le fameux bavoir /set de table. Je n ai pas eu le temps de le prendre en photo.. un peu fini à la dernière minute!

Côté tricot, je n’ai strictement pas touché à mes aiguilles… honte à moi. Après une longue période sans trop coudre, voilà une période sans tricoter…

Donc, si je reprends mon dernier Blabla du vendredi, il ne me reste dans la to-do-list initiale plus que:

–          Tricoter le Hélène de Quince & Co.

–          Finir mon giler irlandais. C’est une honte depuis le temps qu’il est commencé..

–          Finir le patronnage de la PRN. Et la faire!

–          Une autre châle en dentelle de tricot

–          Un autre gilet irlandais avec de la laine rose

Mais comme je suis joueuse, je me rajoute:

– Finir une robe bustier en wax que j’avais attaqué l’été dernier..hum…no comments!

– Faire une tunique pour ma maman. Ce qui sera LE gros défi de cet été: ma mère était couturière, aime bien les finitions parfaites et fait une grande taille, ce qui ne va pas me faciliter la tâche car elle habite loin.

– une robe inspirée de la collection de Gaelle Barré. J’adore les vêtements qu’elle crée. Malheureusement, bien que ce soit les soldes, cela reste hors budget…

En tout cas, mon stock de tissus a pris une claque et je n’ai pas racheté de tissu depuis. Mon porte monnaie et mon coffre à tissus me remercient. Vais je encore tenir longtemps?

Clara au top

juin 10, 2012

Une amie (Clara) qui vous invite le week end suivant à son anniversaire + une vilaine entorse qui vous cloitre à la maison + un patron Burda simple (top 4a du couture facile été 2012)= un cadeau home made efficace, fini en 1 après midi!

Clara me félicite souvent pour mes exploits couturesques. Son anniversaire étéait donc l’occasion de lui faire un petit cadeau fait main.

Le patron est relativement facile, mais je trouve au final le top trop court. Etant plus petite et plus menue que moi (d’où les photos sur le mannequin!), j’espère qu’il lui ira… et lui plaira! Si je devais refaire le modèle pour moi, je pense que je rajouterai quelques cm de plus en bas.

En tout cas, je suis assez contente de mes finitions… et le tissu (Linn de chez Anna Ka Bazaar) est un bonheur à travailler.